Réglage

Avant le concert, le réglage est la dernière intervention du luthier sur l’ instrument et  son importance est capitale.
Le but est de trouver le meilleur équilibre entre les tensions exercées par le poids  des cordes  et la  mise en vibration de la table d’harmonie, le tout dans un cadre technique assez strict. Pour ce faire la précision  et la sensibilité du luthier sont la clé de la réussite, mais un montage réalisé dans les règles de l’art est l’étape préliminaire indispensable.

Réglage Montagele montage est un ensemble d’éléments ajustés à la caisse de l’instrument, donc indépendants de sa réalisation; il comprend l’ajustage des chevilles, de la touche, des sillets, de l’âme, du chevalet. Le bon conditionnement des angles (renversement, appui,  poiriette), le respect  des mesures (longueur des cordes vibrantes) sont autant d’éléments à prendre en considération. D’autres facteurs sont aussi partie prenante, par exemple le choix des cordes et du cordier, la position et le forçage de l’âme.
Cet important travail de montage  est assez complexe et souvent sous-estimé. Sa liaison avec le réglage est vraiment indissociable. Le luthier est là pour vous expliquer les possibilités et les contraintes qui forment cet espace de liberté acoustique.
Avec le temps, l’âme et le chevalet subissent l’écrasement du poids des cordes et se déforment, la mèche de l’archet s’encrasse et s’use.

~ Avec un bon réglage, la performance de votre instrument peut être améliorée de 30% ~

Comments are closed